Blog

Nouveau titre de billet

Posté le 08/12/2014

  Bonjour à tous, me revoilà avec mes conseils.

 

  On dit souvent que la nuit porte conseils mais se conseiller soi-même est encore mieux. Nous devons prendre le temps de porter sur nous des regards d’interrogation, regards qui nous permettent d’avancer positivement, de voir qu’il y a en chacun de nous un désir de se découvrir, de se conquérir, voire de se transformer. C’est ce qu’à travers la Sophrologie j’ai pu réaliser et que je voudrais vous transmettre.

 

  Il arrive souvent que l’on se pose la question : « qu’ais-je fait de ma vie ? Ais-je vraiment réalisé mes rêves de jeunesse ? » J’ai donné à ces questions des noms :

 

  – « Qui suis-je moi ? » Je porte un regard sur mon passé et je pense : « je me découvre ».

– « Où suis-je moi ? » J’essaie de percevoir les émotions présentes en moi : « je me conquiers ».

– « Où vais-je moi ? » Je prends le temps de penser à ce que je veux être, à devenir, « je me transforme ».

 

  D’où les termes « Découverte, Conquête, Transformation ».

 

  Prenez le temps de faire cette expérience et vous constaterez que votre chemin de vie n’est pas fini, qu’il ne fait que commencer et que vous avez encore de belles choses à réaliser pour vous… Et avec vous !

 

  Je m’adresse maintenant aux Sophrologues formés par notre école, en leur formulant mes remerciements pour leurs sympathiques témoignages mais surtout leur rappeler que nous étions une belle chaîne composée de maillons forts, que nous avions confiance les uns dans les autres et comme j’ai souvent dit :  » ce n’est pas avec du bla-bla-bla, ni après plusieurs mois, que l’on peut se prétendre « Praticien en Sophrologie » mais simplement par une bonne compréhension de la théorie et des pratiques qui sont utilisées en milieu professionnel que l’on parvient à être compétent. Le futur client recherche de la compétence chez le Sophrologue et non les titres de l’élite. Bon courage à vous dans votre cabinet, mon oreille et mes conseils seront toujours là pour vous.

 

  A tous ceux qui doutent encore : n’hésitez pas, faites comme eux, franchissez le pas. Une belle carrière peut s’ouvrir à vous. Vous avez cette opportunité de changer votre vie positivement en vous portant mieux, en vivant mieux avec vous, avec les autres, en aidant ceux qui pourraient avoir besoin de vous, en faisant des heureux autour de vous, alors franchissez la grille de l’école, je serai là pour vous aider à réaliser ce rêve. Ne doutez jamais de vous. Nous avons tous les capacités de réussir quand on le veut.

 

  Belles pensées positives à toutes et à tous !

 

  Amitiés Sophrologiques.

Lire la suite »

Ne doutez plus de vous !

Posté le 10/08/2014

Il arrive souvent que des idées nouvelles nous apparaissent, soit pour la vie personnelle, la vie familiale ou encore la vie professionnelle. Malheureusement, on y installe des doutes, soit parce qu’on n’a pas confiance en soi, on pense qu’on n’a pas les capacités de réussir ou parce qu’on a connu des échecs à certains moments ou encore parce qu’on croit que l’idée n’est pas bonne.

 

  Ces quelques conseils vous apprendront à mieux préparer vos projets, vos ambitions, à mieux vous projeter dans le futur désiré.

 

  MENTALISEZ LE PROJET

 

  Quel que soit le projet, commencez par l’écrire sur un cahier, en le titrant, lisez-le attentivement.

  Fermez les yeux pour le mémoriser. Inspirez profondément par vos narines, comme si vous aspiriez toutes les lettres, les voir pénétrer, faites quelques secondes de rétention (retenir l’air) afin de bien capter votre projet, puis doucement soufflez en posant vos mains sur le crâne que vous massez agréablement, en pensant : « j’installe mon projet dans ma mémoire. » Puis recommencez 2 fois.

  Après une pause, pendant laquelle vous portez un regard sur vous, en posture debout, inspirez en montant les bras vers un ciel étoilé, accueillez-le avec la pensée : « ce ciel étoilé illumine mes neurones et ouvre mon cerveau aux puissances positives. » Puis soufflez en posant les mains sur le cerveau. Étirez-vous, ouvrez les yeux.

  Laissez-vous 1 à 2 jours pour continuer à le penser.

 

  ORGANISEZ-LE DANS VOTRE CONSCIENCE

 

  Après ces 2 jours, reprenez votre cahier et décortiquez les différentes étapes du projet, inscrivez leur organisation :

  Sa forme, ce que vous allez utiliser pour le réussir, les moyens matériels, le lieu, les personnes avec lesquelles vous le réaliserez (famille, amis…), leur compétence, leur dynamisme, leur enthousiasme, leur optimisme… Car il est important de vous dire que c’est votre projet et que vous devez le réussir. Une fois toutes ces étapes bien réfléchies, inscrivez sur une 2ème page de votre cahier, lisez bien afin de commencer à le vivre dans toute son amplitude.

  Fermez les yeux, installez-vous mentalement dans un espace naturel (dans une forêt ou encore dans un grand jardin très coloré ou bien un champ de tournesols), inspirez profondément en ouvrant les bras à l’horizontale, accueillez dans les mains toutes les forces de ce lieu, fermez les poings et en soufflant doucement, posez les mains sur la cage thoracique en pensant : « je me remplis de toutes les forces naturelles pour me dynamiser », soufflez 2 ou 3 fois et ouvrez les yeux.

  Attendez 2 jours pour bien mentaliser l’organisation.

 

  LA REALISATION MENTALE

 

  Reprenez votre cahier, relisez tout ce que vous avez inscrit, vous êtes maintenant prêt pour penser à la réalisation.

  Fixez une date de début des travaux, une date de milieu, une date de fin.  Soit une tête (début), un corps  (centre), des pieds (fin). Dessinez ce corps sur une feuille (vous représentant) et inscrivez comme titre de ce portrait « Moi, mon projet ». Pour chacune des trois partie, inscrivez la durée et le temps que vous pensez mettre pour réaliser les travaux, jusqu’à la fin du projet.

  Visualisez ensuite le projet, yeux fermés, avec trois pensées : la fin, le centre, le début. Cela vous permettra de le voir d’abord achevé, en train de faire les travaux, en train de faire les démarches. En Sophrologie, on visualise toujours la fin d’un projet terminé, ce qui conforte dans la conscience qu’on a été jusqu’au bout, donc on a eu confiance en soi.

  Debout, visualisez les mots « confiance, harmonie, enthousiasme, optimisme, réussite ». Soufflez, tête vers le bas, en décollant les pieds pour déposer ces mots qui sont des graines que vous semez.

  Pieds bien plantés dans la terre, visualisez des racines qui sortent dans la terre, ces mots qui ont germé, inspirez avec une flexion des genoux, les bras montent, les mains se posent sur le plexus, le cœur, le cerveau en soufflant lentement : « moi, prénommez-vous, je crois en la réalisation de mon projet car : j’ai confiance en moi, je suis harmonieux pour mon projet, je suis enthousiaste pour son organisation, je suis optimiste pour sa réalisation et je ferai tout ce qu’il faut pour le réussir car j’ai confiance en moi. » Soufflez en vous visualisant avec foi en vous, étirez-vous et ouvrez les yeux.

 

  Ces conseils sont valables pour toutes vos entreprises. La Sophrologie vous apprend à reprendre confiance et à ne jamais douter de vous. Bon courage et à bientôt !

Positiver pour vivre mieux

Posté le 23/07/2014

  Préparez-vous à vous transformer lentement pendant une semaine.

 

  Lundi :

 

  Portez un regard sur toute la semaine passée, accueillez tout le négatif que vous jugez inutile, mentalisez dans votre mémoire ce qui vous a perturbé durant cette semaine et dès votre réveil, décidez avec conviction que vous allez vous en débarrasser. Visualiser un tableau noir, inscrivez mentalement ce négatif, prenez une éponge :

  Inspirez par vos narines, la main gauche sur le front (stress)

  Expirez par la bouche, la main droite tendue, l’éponge à la main, vivez-vous effaçant tout ce que le cerveau ne veut  plus, en soufflant lentement, faites bien le geste d’effacer.

  La même chose avec la main sur le cœur (peines, angoisses, émotions)

  Idem avec l’abdomen (tensions, nœuds intestinaux)

  Posez votre éponge, soufflez lentement en vous regardant avec un regard nouveau, d’amour pour vous, puis exprimez avec une inspiration profonde et expirez lentement en vous encerclant : « je suis  totalement disponible pour une belle et bonne semaine ».

 

  Du mardi au vendredi, tous les matins, dès le réveil :

 

  Portez toute votre attention sur l’inutile de la journée et la nuit de la veille, accueillez le négatif tant physique que mental :

  Debout : les jambes légèrement écartées, pieds écartés, talons joints, associez dans votre mental ce négatif, mains derrière la nuque, inspirez profondément, tension douce de tout votre corps, expirez avec force par la bouche avec une flexion des genoux et pensez : « je me libère de toutes pressions et tensions inutiles » (à faire 3 fois)

  Pause Phronique (pour penser) : portez votre regard sur votre journée, son organisation…

  Debout : pieds et talons réunis, semez en dessous de vos pieds votre journée avec ses activités, comme si vous plantiez des graines, collez-bien les pieds pour vous enraciner puis penchez-vous en avant en inspirant, touchez les chevilles, remontez les mains sur tout le corps puis posez sur le cerveau avec la pensée : « je récolte tous les fruits de la semence de ma journée » Soufflez très lentement, ouvrez les yeux.

 

  Samedi et dimanche matin :

 

  Au saut du lit, étirez-vous en vous penchant à gauche, à droite, en arrière et basculez le corps en avant avec la pensée : « je me délie de toutes les fatigues physiques et mentales de la semaine ».

  Buvez un demi-verre d’eau puis visualisez un grand soleil brillant, au-dessus de vous, en pleine nature, percevez le très beau vous, scintillant au milieu.

  Inspirez, allez accueillir les cinq rayons du soleil avec les bras montant vers le ciel. Puis soufflez, entourez-vous des rayons et pensez : « je suis paisible, tranquille, harmonieux, détendu, totalement positif et le resterai tout le week-end ». Étirez-vous, soufflez, ouvrez les yeux.

Préparez votre mental à se transformer pour vos vacances

Posté le 17/07/2014

  Que vous partiez dans un autre lieu ou pas, dès que vous avez décidé de prendre vos vacances, préparez la conscience à vivre de bons moments.

 

  Durant la semaine qui précède vos vacances, cette technique du tri du négatif vous permettra de passer d’agréables instants mais il faut avant tout laisser de côté tout l’inutile tant sur le plan mental que physique.

 

  Commencez par noter sur une feuille tout ce qui vous semble inutile mentalement, que cela concerne la vie personnelle, la vie familiale ou la vie professionnelle.

 

  Une fois tout noté, lisez attentivement puis visualisez un lieu isolé dans lequel vous pourrez laisser quelques temps ces inutilités négatives, par exemple un trou, une vague turbulente. Décidez que tous les soirs avant de vous endormir, vous allez vous en débarrasser mentalement et physiquement.

 

  Après avoir fixé dans la conscience toutes les pressions existantes dans votre cerveau, visualisez le trou, par exemple, ou le vide, fermez les yeux, pensez bien à votre décision d’éloigner le négatif mental, devant votre trou, yeux bien fermés :

 

  Inspiration profonde par les narines.

  Rétention, les bras montent en portant dans les mains vos pressions.

  Tension de vos bras lourds par cette charge.

  Expulsion en soufflant très fort dans le trou (3 fois)

  Relaxation, les bras redescendent lentement le long du corps en soufflant très lentement.

 

  Vous changez de lieu mentalement, debout, les pieds dans l’eau, la mer, vous portez un regard sur la totalité de votre corps de la tête aux pieds en accueillant toutes les tensions présentes, yeux fermés :

 

  Inspiration profonde.

  Rétention, les bras montent en portant vos tensions dans les mains.

  Tension des bras lourds par ce poids négatif.

  Expulsion avec flexion des genoux, soufflez 3 fois pour évacuer vers les pieds puis vers la vague.

  Relaxation, en vous redressant et en relâchant les bras le long du corps, soufflez lentement.

 

  Vous vous visualisez dans un lieu agréable, lieu de paix, de tranquillité, d’harmonie, de bien-être, percevez-vous relaxé et détendu puis terminez par une respiration profonde en montant les bras, soufflez en vous encerclant avec cette belle phrase : « je suis totalement relâché, détendu, relaxé, je le resterai quotidiennement quoi qu’il arrive. »

Le grand moment du « tri mental et physique »

Posté le 17/07/2014

  Respiration de libération du négatif nocturne.

 

  Les beaux jours ont commencé, tout nous permet de vivre mieux mentalement. Pour bien vivre ce changement agréable de la nature, pour le croquer positivement, nous allons profiter pour faire le tri afin de commencer positivement ces instants magiques.

 

  Ces quelques conseils vous donnerons un mental positif et un physique sain grâce au tri du négatif.

 

  Nettoyage mental et physique du matin

 

  Dès le réveil, dans votre salle de bain, devant votre miroir, passez les mains dans vos cheveux, fermez les yeux, pensez aux rêves ou aux cauchemars, penchez la tête en avant, brossez-vous les cheveux d’arrière en avant, du côté gauche vers le côté droit et vice-versa, puis tête droite du début du crâne vers le bas, dites :

 

  Inspiration nasale, moi (prénom)

  Expiration lente buccale, je libère mon cerveau de toutes pressions inutiles nocturnes.

 

  Posez les mains bien à plat sur les côtes :

 

  Inspiration profonde, moi (prénom)

  Expiration très lente, je libère mes organes de toutes tensions inutiles

 

  Posez les mains sur le bas du ventre (niveau pubis)

  Inspiration profonde, moi (prénom)

  Je libère mon cerveau inférieur de toutes pressions inutiles.

 

  Pensez à votre journée en soufflant 2 ou 3 fois puis exprimez à haute voix : moi (prénom), je suis totalement prêt pour commencer ma journée.

CD de Sophrologie

Posté le 19/06/2014

  Nous sommes heureux de vous présenter un nouveau CD de Sophrologie contenant 10 séances (mp3) à écouter tranquillement chez soi. Pour en savoir davantage sur ce produit, cliquez sur l’image ci-dessous :

 

CD de Sophrologie

Renforcer ses énergies avec la Sophrologie

Posté le 17/06/2014

  A n’importe quel moment de la journée peuvent intervenir des baisses d’énergies, physiques ou mentales. Il arrive  que l’on soit fatigué physiquement, manquant d’appétit, que l’on dorme beaucoup ou le contraire,  que l’on perde le moral et l’envie d’agir. Si cela se produit le week-end, on peut se permettre de faire la grâce matinée, mais en semaine, surtout lorsque l’on travaille, on ne peut se permettre d’être absent, surtout avec des professions bien précises ou même dans la vie professionnelle en général.

 

  Je propose d’aller se coucher un peu plus tôt le soir afin de pouvoir se réveiller 30 minutes plus tôt le matin pour dynamiser le corps et harmoniser le mental.

 

  Le matin, dans la salle de bain, prenez le temps d’être à l’écoute de votre corps, c’est-à-dire de ressentir dans quel état physique il se trouve, ainsi que de votre mental. Yeux fermés, en posture debout, portez sur la totalité du corps un regard en le contemplant lentement, mains derrière la nuque, laissez venir à la conscience un beau rayon de soleil. Tête en arrière, inspirez puis soufflez doucement en pensant à toute votre peau. Passez la main sur toute la peau, de haut en bas et en continuant à souffler avec la pensée : « je libère ma peau de toute fatigue inutile ». Redressez-vous et soufflez lentement. Passons aux muscles, toujours avec la vivance de ce rayon de soleil qui vous dynamise, inspirez  lentement puis soufflez et exprimez : « je libère tous mes muscles de la fatigue inutile ». Redressez-vous et soufflez lentement puis avec les bras bien tendus vers le haut, inspirez en visualisant le rayon. Soufflez lentement en bougeant la tête et en faisant une rotation des épaules, une flexion des genoux et exprimez : « je libère tous mes os des tensions inutiles ». Redressez-vous et soufflez lentement.

 

  Toujours dans la salle de bain, concentrez-vous sur tout le corps de la tête aux pieds, inspiration profonde, les bras montent, expiration douce, exprimez : « tout mon corps est en lâcher-prise total et le restera toute la journée jusqu’au soir ». Restez quelques secondes dans cette posture puis redressez-vous.

 

  Concentration sur le mental : percevez-vous dynamique, souriant, disponible, calme, paisible, inspirez, montez les bras puis encerclez-vous en formulant : « je suis le soleil de ma journée et je brillerai sur moi ». Soufflez, ouvrez les yeux et continuez à vous préparer pour une belle journée tout en vivant ces énergies qui s’installent en vous.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Maîtriser ses peurs avec la Sophrologie

Posté le 17/06/2014

  Les peurs se manifestent sous forme d’angoisses à l’égard de situations bien précises, surtout lorsque l’on en a déjà vécu certaines : la maladie, la mort, l’échec d’un couple ou des examens…

 

  Il est difficile dans certaines situations vécues, dans l’entourage ou pour soi-même, de lutter contre ses peurs et nous devenons la cible du stress. Souvent, des personnes me consultent parce qu’elles ont peur de vieillir, d’être atteintes de maladies ou encore d’être confrontées à la mort future de leurs parents car les grands parents sont morts d’une maladie qui peut-être héréditaire ou génétique.

 

  Rien ne sert d’aller au-devant du stress, il fait déjà assez de ravages dans notre vie quotidienne, donc laissons-le tranquillement là où il est ! « Comment faire pour ne plus avoir peur ? » me demandent mes clients. Tout simplement en amenant dans nos pensées des choses beaucoup plus agréables, en transformant ce qui nous fait peur en plaisir de vivre. Appliquons cette technique et prenons le temps pour nous.

 

  Protocole à faire 3 fois par semaine

 

  Debout,  bras le long du corps, portez votre attention sur une montagne afin de dominer le monde, d’avoir cette sensation du monde à vos pieds. Concentrez-vous sur votre verticalité depuis la tête en passant par la colonne dorsale jusqu’aux talons. Le corps bien droit, fixez toute votre attention sur votre conscience puis en soufflant lentement par la bouche, laissez vos yeux se fermer.

 

  Laissez venir dans vos pensées tout ce qui peut être la cause de vos peurs (peur de la maladie, peur de mourir, peur de perdre votre emploi, peur qu’il arrive quelque chose à vos proches, etc.), tout ce qui vous perturbe. Fixez-bien ces pensées dans votre conscience, acceptez qu’elles vous angoissent, que vous ne pouvez et ne voulez plus les garder en vous. Mettez les mains sur le crâne tout en visualisant le cerveau avec les mots « peurs, angoisses », inspirez profondément par vos narines en appuyant bien les paumes des mains, concentrez-vous sur les pensées négatives puis soufflez longuement par la bouche avec cette vivance que ces pensées s’expulsent comme des insectes de votre souffle et s’éloignent très loin de votre mental. Exprimez mentalement : « toutes les pensées inutiles libèrent mon cerveau » et recommencez 2 fois.

 

  Assis, mains sur les cuisses, pieds bien ancrés au sol, percevez-vous libéré, vidé totalement de tout ce négatif inutile, soufflez plusieurs fois pour vivre cette sensation d’être vidé totalement et que vous avez besoin d’énergies positives pour régénérer votre cerveau. En pensant toujours à vous, laissez venir des images positives de vous-même dans l’âge du vieillissement, aussi radieux que vous l’êtes maintenant, pensez à vos parents devenus arrières-grands-parents, en  bonne santé, très épanouis… Portez un regard sur vos enfants, tous en pleine forme, visualisez votre vie professionnelle réussie, faites des projets en famille, programmez tout ce que vous désirez, percevez totalement cette dynamique.

 

  Mettez-vous debout, les pieds réunis, installez à vos pieds tous vos désirs, mélangez-les à la terre, percevez la terre bien chaude, inspirez en contractant les orteils, faites monter ce mélange par les pieds puis soufflez lentement. Posez les mains sur le ventre et soufflez lentement. Posez les mains sur le cœur puis sur le crâne avec la pensée positive : « moi, prénommez-vous, je crois en moi et je n’ai aucun doute sur le bon cheminement de ma vie et celle de mes proches car j’ai confiance en notre total bien-être physique et mental ». Attendez quelques secondes en soufflant lentement puis étirez-vous en baillant et en posant sur vous un regard de joie car vous êtes positif et n’avez plus peur du futur. Ouvrez les yeux en portant sur vous le regard de la découverte de votre être, comme si vous existiez pour la première fois.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Gestion du stress professionnel avec la Sophrologie

Posté le 17/06/2014

  Le stress est un fléau qui touche tous types de personnes, dans tous les milieux. Qu’il soit d’origine familiale, personnelle ou professionnelle, le stress est nocif à l’épanouissement de l’être. Mais le stress professionnel est celui qui fait le plus de mal à l’être car chacun beaucoup de temps dans sa vie professionnelle. Si nous nous sentons mal dans notre milieu professionnel, tout notre univers familial et personnel en souffre.

 

  Le stress peut se rencontrer dans les domaines suivants : surcharge de travail, nouveauté, changement d’horaire, poids de la hiérarchie, problèmes d’équipe, métiers à délais, contacts avec les clients, milieu hospitalier (infirmière, aide-soignant) et bien d’autres encore.

 

  Pour permettre de lutter contre le stress professionnel, je propose le protocole suivant, très simple à pratiquer, de préférence le matin avant de partir au travail.

 

  Debout, les bras bien tendus long du corps, les jambes légèrement écartées, fermez les yeux en prenant conscience de tout votre corps, portez sur vous un regard de contemplation et en vous étirant, penchez-vous sur le côté gauche en soufflant puis sur le côté droit en soufflant de nouveau. Étirez votre dos et en soufflant, basculez le corps le plus bas possible, les mains relâchées avec la pensée : « je relaxe tous les segments de mon corps ». Recommencez 5 fois en vivant le corps qui se relaxe très agréablement.

 

  En posture assise, portez une nouvelle fois un regard de contemplation sur vous, commencez mentalement à organiser votre journée. Percevez-vous dans votre salle de bain, prenant un plaisir à préparer ce corps aux fatigues du travail, inspirez profondément par vos narines, montez les bras pour recevoir l’eau pure de la douche, puis en soufflant lentement, passez les mains dans le crâne en le massant, avec la pensée : « je relaxe mon cerveau », puis sur le visage : « je détends mon visage, j’efface les fatigues de la nuit » (car souvent, un mauvais rêve peut fatiguer le visage). Frottez les mains, ouvrez-les et fermez-les, détendez vos doigts. Inspirez, bras tendus à l’horizontale, ramenez-les sur le thorax en soufflant lentement et en pensant : « je calme mon cœur, ma respiration », en massant le diaphragme, le bas du ventre : « je détends mes intestins », et en mettant vos 2 jambes tendus, avec les pieds en flexion et en pointe : « je détends tous mes membres inférieurs ».

 

  De nouveau, inspirez profondément par les narines, montez les bras puis en soufflant, le corps et les bras entre les jambes, pensez : « tout mon corps est bien relâché, bien détendu, sans tension et le restera toute la journée ». Soufflez 3 fois lentement.

 

  Debout, portez un regard dans votre lieu professionnel, installez-vous mentalement dans votre activité, vivez pleinement tout ce que vous devez faire, percevez vos collègues, si vous êtes en contact avec le public, accueillez mentalement tout ce qui concerne vos activités professionnelles, installez toute votre journée professionnelle dans la joie, la détente mentale, percevez-vous renforcé d’énergies positives puis inspirez en montant les bras et en formant le V de la victoire. En soufflant lentement, les mains massant le crâne et le visage, exprimez : « je suis calme, détendu, tranquille et le resterai durant toute ma journée professionnelle, quoi qu’il arrive car je crois en mes capacités de confiance en moi, d’harmonie physique et mentale, d’enthousiasme pour mes tâches professionnelles, d’optimisme pour la réussite ». Soufflez lentement, étirez-vous et ouvrez les yeux.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Alcoolisme et Sophrologie

Posté le 17/06/2014

  On peut être dépendant l’alcool, comme pour le tabac. Quelques soient les causes, il faut vite trouver la solution qui nous évitera de plonger totalement dans l’alcoolisme. Souvent, ce sont les plus fragiles qui se penchent vers l’alcool car ils n’ont pas conscience de leur potentiel positif, se plaçant ainsi dans l’impossibilité d’exploiter leurs ressources.

 

  Ce protocole a été mis en pratique dans mon cabinet avec un groupe de 5 personnes et le résultat s’est avéré positif.

 

  Pratique de respirations profondes durant lesquelles la personne se voit dans un lieu très agréable, vide ses organes digestifs des odeurs de l’alcool et les remplit d’odeurs très agréables.

 

  Le protocole se fait sur une durée de 6 mois à raison d’une fois par semaine et surtout sérieusement. Le but est d’apprendre à se redécouvrir et se reconquérir comme si c’était la première fois que l’on prenait conscience de son existence, de la vivance de ses émotions et que l’on décidait de se transformer positivement.

 

  Protocole

 

  Dans un lieu très agréable de votre choix, en pleine nature de préférence, bien isolé de façon à ne pas être dérangé par d’autres personnes. Ce lieu doit être pour vous un paradis, le vôtre où vous aimerez revenir à chaque fois que vous en éprouverez le besoin. Ce lieu apaise vos émotions, vous tranquillise par son calme, vous égaie et détend votre schéma corporel.

 

  Lorsque vous l’avez trouvé, fermez lentement vos yeux en gardant cette magie dans votre mémoire, puis avec une inspiration profonde par vos narines, montez les bras pour accueillir au-dessus de vous quelques gouttes de pluie fine, une douce pluie. En soufflant lentement par la bouche, essayez de sentir par l’expiration les odeurs négatives d’alcool qui s’évacuent avec la pensée : « je libère mes organes de toute odeur inutile ». Recommencez 9 fois, lentement afin de bien vivre la conscience cette évacuation.

 

  Marquez deux minutes de pause durant lesquelles vous irez chercher dans la conscience les raisons passées ou présentes qui ont fait que vous vous êtes réfugié dans l’alcool. Sans à priori, une fois que vous les avez trouvées, dites-vous mentalement : « je sais pourquoi cette dépendance et je vais m’en débarrasser ».

 

  Toujours debout, bras le long du corps, accueillez à l’inspiration ces raisons, montez les bras en les tenant dans les mains, tension de vos bras lourds à cause de ces raisons, soufflez très fort en relâchant brutalement les bras le long du corps, secouez vos mains en pensant : « je me débarrasse de ces inutilités ». Recommencez une seconde fois :  « je suis débarrassé de ces inutilités » puis une troisième fois : « je suis totalement débarrassé de ces inutilités ». Refaites 5 respirations, mains sur le thorax, en accueillant dans les narines des odeurs très agréables de jus naturel de fruit, par exemple. En soufflant doucement, emmenez-les dans les organes digestifs.

 

  Assis, mains sur l’abdomen, portez un regard sur vous en vous contemplant de la tête aux pieds, souriez mentalement à ce désir qui grandit en vous de vous guérir de ce poison qui vous ronge. Percevez chaque jour plus épanoui, le regard lumineux, visualisez la fin de votre programme en vous percevant totalement sevré, ayant remplacé l’alcool par des jus naturels par exemple, en vous voyant physiquement et mentalement plus harmonieux, relaxé et détendu.

 

  Debout, les bras montent avec un grande inspiration profonde amenant vers le ciel tous vos désirs de transformation positive et tous vos projets. En soufflant lentement, formez votre soleil brillant autour de votre corps et pensez en vous prénommant : « moi, je suis mon soleil, tous mes rayons de puissance, de force et d’énergie illumineront mon programme jusqu’à sa complète réussite car je crois en moi ». Passez les mains sur votre visage, étirez-vous doucement et ouvrez les yeux. 

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :