fbpx

BLOG SOPHROLOGIE – Page 2

Arrêter de fumer avec la Sophrologie

Posté le 17/06/2014

  Très souvent, on commence à fumer dès l’adolescence, soit pour faire comme les copains, soit pour se valoriser aux yeux des autres, soit pour se décomplexer. Au fur et à mesure, le tabac prend une autre dimension : gérer un stress, lutter contre le sommeil, l’excuse de la pause-café et bien d’autres encore. Dans tous les cas, on en devient très vite dépendant mentalement et physiquement et plus tard, il est difficile de s’en passer. Quand on décide d’arrêter de fumer, il faut le faire pour soi-même et non pour les autres, ni pour des raisons de santé, ni pour des raisons matérielles, car une fois que ces raisons sont inexistantes, la rechute se fait rapidement.

 

  Ce protocole que je conseille à mes clients, ou en entreprise, est très apprécié car il est simple et efficace.

 

  Objectifs :

 

 Chercher les liens possibles entre le tabac et le stress, les mettre en évidence.

 Trouver une autre alternative au tabac pour mieux gérer le stress, en évitant une autre drogue ou de devenir boulimique.

 

  A pratiquer tous les jours, matin ou soir et en prenant le temps de vivre intensément la séance de Sophrologie.

 

  Installez-vous confortablement dans un lieu de nature, une forêt de pins ou de sapins afin de bien apprécier les odeurs qui pénètrent en vous. Debout, mains sur le thorax, inspirez profondément en sentant l’air pénétrer dans vos narines et gonfler vos poumons. 5 secondes de vivance puis en soufflant le plus doucement possible, prenez conscience de ces bonnes odeurs qui se diffusent dans les poumons, vivez mentalement le nettoyage des bronches et sentez votre haleine qui se parfume de ces odeurs, avec la pensée : « je nettoie totalement mes voies respiratoires ». A répéter 10 fois.

 

  Toujours debout, placez les mains sur le ventre, prenez quelques minutes pour porter un regard sur le négatif qui peut vous pousser à avoir recours au tabac, visualisez-le puis pensez : « je vais me libérer de mes pressions inutiles ».

 

  Imaginez un trou au sol entre les jambes écartées, inspirez en gonflant le ventre pour avoir cette sensation d’être gonflé par le stress. 5 secondes de vivance de ces pressions puis soufflez très fort, tête en bas pour expulser le négatif de vos intestins en pensant : « je me suis libéré de ces nœuds inutiles ». Recommencez 10 fois puis soufflez lentement en laissant les bras le long du corps.

 

  En posture assise, mains posées sur les cuisses, projetez-vous quelques mois plus tard, environ 6 mois, percevez-vous totalement libéré de l’emprise de ces odeurs de tabac sur les doigts, dans l’haleine, ressentez votre respiration de plus en plus calme, vos poumons moins encombrés de déchets. Visualisez-vous plus épanoui, plus harmonieux, plus calme, avec beaucoup de sérénité. Visualisez-vous prenant du temps pour vos soins physiques, vous relaxant régulièrement  en pratiquant votre technique de détente mentale.

 

  Debout, portez un regard des pieds à la tête et inspirez, les bras montant pour accueillir votre victoire, visualisez un grand soleil, votre soleil. Exprimez en soufflant très lentement, mains sur le front : « je suis en paix, tranquille, harmonieux, détendu et totalement fier quant à la réussite de ce programme d’arrêt du tabac car je crois en moi ». Soufflez en bougeant tout le corps, en commençant des pieds à la tête, baillez puis ouvrez les yeux en portant sur vous un regard de fierté.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Les troubles du sommeil et la Sophrologie

Posté le 17/06/2014

  J’ai appliqué ce protocole sur plusieurs personnes dont quelques-unes ont été dirigées par leur médecin et les autres venant de leur propre initiative.

 

  Les spécialistes médicaux du sommeil répètent souvent que chaque personne peut avoir un sommeil différent, un besoin d’un certain nombre d’heures différentes des autres. Nous pouvons constater qu’une vraie nuit de sommeil est très agréable, autant pour le mental que pour le physique.

 

  En tant que Sophrologue, j’ai eu à aider les autres à retrouver un bon sommeil grâce à la Sophrologie. Les troubles du sommeil sont souvent causés par des problèmes personnels qui entraînent une situation de stress, d’angoisses, d’anxiété.

 

  Protocole pour mieux dormir

 

  Le soir, juste avant d’aller au lit, prenez une bonne douche avec les yeux fermés et en faisant couler l’eau depuis le visage, tout le corps, les épaules jusqu’aux doigts, les cuisses jusqu’aux orteils, épongez le corps avec une serviette au tissu bien doux et installez-vous confortablement sur votre lit.

 

  Vous êtes allongé confortablement sur le dos, prenez conscience de tous les points d’appui de votre corps : l’arrière de la tête, les épaules, les coudes et les mains, les fessiers, les mollets et les talons, puis laissez vos yeux se fermer avec les paupières bien closes.

 

  Laissez venir dans votre conscience l’image d’un lieu très agréable qui vous apaise, vous tranquillise et vous rassure, la mer par exemple, pour le va et vient des vagues qui touchent à peine les pieds. Dès que cette image apparaît, accueillez-la comme un lieu paradisiaque, magique, car elle vous permettra de vous relaxer agréablement.

 

  Vous allez maintenant prendre conscience de la présence de votre corps et le détendre lentement. Commencez par votre tête, contemplez tout votre crâne, tout le cuir chevelu, contemplez le visage depuis le front, jusqu’au menton, passez la langue au coin de chaque lèvre, puis en accueillant toute la tête à la conscience, soufflez lentement.

 

  Contemplez vos épaules, imaginez que vous portez sur vos épaules tout le stress inutile de la journée, ressentez vos épaules qui s’abaissent sous le poids du stress, fermez les poings, douce tension de vos bras, poings fermés, soufflez en ouvrant les mains que vous plaquez dans le sable. Contemplez votre dos depuis les omoplates, jusqu’au bas du dos, frottez-le sur le sable puis soufflez lentement. Concentrez-vous sur cou, tension du cou, avalez la salive pour détendre la gorge en soufflant. Concentrez-vous sur le thorax, les muscles pectoraux, les côtes, tous les organes thoraciques, posez les mains sur le thorax, soufflez lentement en massant tout le thorax, placez la main gauche sur le diaphragme, la main droite sur le pubis, inspirez, gonflez le ventre, contemplez tous vos intestins puis en soufflant, appuyez vos mains en pensant : « je dénoue mon abdomen ». Serrez les fessiers, desserrez-les en soufflant, portez toute votre attention sur les membres inférieurs depuis les cuisses jusqu’aux orteils, mettez-les en extension puis soufflez, relâchez la tension. Portez votre regard sur la totalité de votre corps de la tête aux pieds, inspiration profonde par vos narines, les bras montent le long de votre tête après une douce tension de 5 secondes, soufflez lentement en frottant chaque segment de la tête jusqu’aux cuisses avec la pensée positive : « tout mon corps se relâche, lentement mais agréablement ». Recommencez 3 fois.

 

  Relâchez votre cerveau en visualisant toutes les pressions inutiles qui installent des tensions dans les organes digestifs et abdominaux. Massez les cheveux en visualisant les deux lobes en soufflant 2 ou 3 fois avec la pensée : « je libère mon cerveau de toute pression. »

 

  Marquez une pause de 2 minutes en continuant à souffler lentement pour vivre la détente installée.

 

  Portez votre attention sur vos pieds, vos oreilles à l’écoute du bruit des vagues calmes, bien calmes, à l’écoute de toutes les sensations agréables de votre corps. Inspirez en amenant l’eau depuis les pieds jusqu’à la tête et en faisant le bruit de la vague puis soufflez en sentant l’eau qui pose sur votre corps des sensations douces et agréables. Exprimez mentalement : « tout mon corps est relâché, détendu, relaxé et le restera jusqu’à mon réveil. » Répétez 5 fois puis à la fin soufflez lentement 10 fois en disant : « j’ai sommeil, je suis en train de m’endormir. » N’ouvrez plus les yeux et ne bougez plus.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Préparation des examens avec la Sophrologie

Posté le 17/06/2014

  Adultes ou adolescents, le trac des examens n’épargne personne. Pendant les révisions, surtout lorsque l’on s’y prend au dernier moment, tout semble difficile, on mélange tout, on s’affole, on ne retient rien de ce que l’on apprend. A l’approche des examens, les symptômes commencent à s’installer : maux de ventre, d’estomac, migraine, perte ou augmentation de l’appétit, énervement et bien d’autres encore. Il est bien reconnu qu’une préparation des examens dans ces états emmène à la catastrophe. Pour l’éviter, cette technique vous aidera à mieux vivre vos révisions.

 

  Technique de mise en route

 

  Juste avant de commencer votre travail, il est nécessaire de mettre le cerveau en paix, c’est-à-dire tranquille et détendu.

 

  Debout, les bras le long du corps, tête légèrement en arrière, les yeux fermés, fixez dans le ciel un grand soleil, juste au-dessus de votre tête, imaginez-le avec des rayons marqués de « paix, tranquillité, calme, sérénité ». Inspirez, montez les bras pour les accueillir, en soufflant posez les mains sur le crâne pour les diffuser dans tout le cerveau.

 

  Assis, mains derrière la nuque, inspirez profondément, douce tension de tout le corps puis soufflez très lentement, la tête et le corps basculés vers l’avant en exprimant mentalement : « tout mon corps se libère de toutes tensions négatives ». Soufflez et recommencez 5 fois en alternant avec la phrase : « tout mon cerveau est libéré de toutes pressions négatives ».

 

  Pause d’intégration pour vivre le corps et le cerveau totalement relaxés et bien libérés. En même temps, visualisez les jours qui suivent l’examen, percevez-vous heureux, fêtant votre réussite avec vos amis, vos parents, percevez-vous fier de vous et pensez : « j’ai réussi ». Visualisez-vous en train de réviser, les cours sont agréables à lire, les textes faciles à comprendre (5 minutes).

 

  Debout, concentrez-vous sur les capacités de confiance en vous, d’harmonie physique et mentale, d’espoir de réussite totale de votre examen. Inspirez en montant les bras, mains jointes, formez autour de vous un beau soleil et terminez la séance en disant mentale : « moi, prénommez-vous, je crois totalement en ma réussite car j’en ai toutes les capacités, je suis fier de moi. »

 

  Soufflez en vous étirant, en baillant puis ouvrez les yeux en portant sur vous le regard positif de la fierté.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Sophrologie et douleurs

Posté le 16/06/2014

  Rien de plus stressant que d’avoir mal quotidiennement, soit à cause de douleurs musculaires (fibromyalgie) ou encore de douleurs articulaires (rhumatismes) et d’autres connues ou inconnues. Pour éviter de souffrir, d’être paralysé toute la journée par des douleurs gênantes, l’application de cette maxime « mieux vaut prévenir que guérir » a toute sa place. Les personnes concernées par ces bobos inutiles trouveront l’apaisement et vivront mieux leur quotidien. Cette technique n’a pas pour but de remplacer un traitement ni une consultation de Sophrologie mais uniquement de vous apaiser.

 

  Technique de détente physique du corps à pratiquer une ou deux fois par jour, suivant votre disponibilité le matin avant de quitter le lit ou le soir avant de vous endormir en posture allongée.

 

  Vous êtes allongé confortablement sur le dos en vous imaginant sur une belle étendue de sable très fin, chaud, les yeux ouverts, vous admirez une mer calme, tranquille, vous entendez à peine le bruit des vagues qui arrivent juste au niveau des orteils.

 

  Vous prenez bien contact avec votre corps de ce sable sur la peau, vous entendez le bruit du vent dans les palmiers par exemple, appréciez la sensation du soleil sur la peau puis en soufflant lentement par la bouche, laissez vos paupières se fermer.

 

  Avec les mains posées sur le thorax, vous vous concentrez sur les poumons, vous inspirez par les narines en amenant une odeur agréable et en gonflant la cage thoracique, comptez mentalement 5 secondes puis soufflez doucement en appuyant pour diffuser dans les poumons cette agréable odeur. A recommencer 5 fois. Vous changez la position des mains en les plaçant sur l’abdomen, vous inspirez une agréable odeur par les narines en gonflant l’abdomen, 5 secondes de rétention puis doucement vous soufflez en rentrant le ventre pour diffuser dans les intestins. A refaire 5 fois.

 

  Les bras bien allongés le long du corps, votre dos bien enfoncé dans le sable, vos mains dans le sable, vos mollets et vos talons dans le sable, vous soufflez lentement et vous allez relâcher tout votre corps depuis la tête jusqu’aux pieds de façon à le détendre.

 

  Portez toute votre attention sur votre tête, le crâne, les muscles du visage, la nuque, les cervicales, puis vous inspirez profondément par votre narines en faisant une douce tension, tête légèrement en arrière, puis vous soufflez pour expulser toutes tensions de la tête, soufflez lentement. Le cou tendu à gauche puis à droite, tête droite, menton vers le bas, vous inspirez par le nez, tension douce du cou, vous soufflez pour expulser les tensions existantes, relaxation en soufflant.

 

  Les épaules, les membres supérieurs jusqu’aux doigts, en inspirant par les narines, récupérez une poignée de sable dans chaque main, fermez bien fort les poings en contrant les bras, puis soufflez et relâchez tout, mains ouvertes. Tout le dos, en visualisant les muscles, la colonne vertébrale, inspirez en contemplant tout le dos puis soufflez lentement.  Le thorax, tout l’abdomen, inspirez avec les 2 mains sur les poumons et en contemplant les os et les muscles thoraciques puis soufflez en appuyant le ventre avec les mains.

 

  Les fessiers, les membres inférieurs, inspirez en serrant les fessiers, jambes contractées, puis vous soufflez en appuyant les mollets et les talons dans le sable. Tout le corps, inspirez poings fermés talons joints, douce tension du corps, soufflez 2 ou 3 fois en contemplant tout le corps du crâne jusqu’aux orteils.

 

  Visualisez les pieds, talons dans l’eau, essayez de vivre une sensation de l’eau chaude qui baigne les pieds, inspirez en sentant l’eau tiède qui arrive des talons, pénètre dans le dessous des membres inférieurs, le long du dos, la nuque, le crâne, soufflez lentement avec la vivance d’une douce sensation dans les os et les muscles jusqu’au crâne. Recommencez avec cette même sensation sur le dessus des jambes, dans l’abdomen, le thorax, les membres supérieurs, le cou, le visage, soufflez lentement en vivant la détente qui s’installe. Tout le corps, inspiration profonde en pensant : « tout mon corps se détend, expiration douce, tout mon corps est bien détendu ». Recommencez 5 fois en alternant : « tout mon corps se relaxe, tout mon corps est bien relaxé. » Vous soufflez doucement, lentement, en bougeant juste les orteils et les mains puis vous ouvrez les yeux.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Mieux vivre son stress avec la Sophrologie (posture debout puis assis)

Posté le 16/06/2014

 L’expression « mieux vaut prévenir que guérir » est tout à fait adaptée dans le suivi de la personne vivant en permanence stressée, quelquefois sans raison valable. Le stress n’a pas de choix, il atteint n’importe qui et à n’importe quel moment. Il y a des décennies, on pensait que seuls les plus fragiles socialement ou mentalement étaient touchés mais le contraire prouve qu’il n’a ni race, ni classe sociale. C’est pour cela qu’en le prévenant, nous sommes à l’abri et n’avons pas besoin de se battre pour y remédier.

 

  Cette technique simple, permet de mieux gérer le stress afin d’éviter d’être malade.

 

  Debout, les pieds bien ancrés à la terre comme si vous êtiez enraciné, le dos bien droit, les épaules légèrement en avant, la tête droite, vous prenez conscience de toute la verticalité corporelle en confortant mentalement votre présence entre ciel et terre.

 

  Tête légèrement en arrière, vous inspirez profondément par vos narines en montant les bras avec le moi puis soufflez lentement par la bouche en les redescendant avec la pensée : « je suis en train de me détendre ». Soufflez lentement en les plaçant le long du corps. Recommencez 5 fois, ces respirations vous permettent d’entrer dans la vivance du lâcher-prise.

 

  Vous vous asseyez au fond de la chaise, talons joints, avant des pieds écartés, mains posées sur les cuisses. Vous laissez venir à la conscience l’image d’un lieu agréable qui vous calme, qui vous détend, qui vous tranquillise, puis vous laissez vos yeux se fermer avec cette image, yeux que vous garderez fermés durant toute la séance.

 

  Vous prenez conscience de tout votre corps, de tout ce qui le compose dans sa totalité. Vous vous concentrez d’abord sur toute la peau, depuis le crâne en la parcourant jusqu’aux orteils puis vous inspirez profondément par vos narines en imaginant des odeurs parfumées de la nature. Enfin, vous soufflez très lentement pour les diffuser sur la peau en pensant : « toute ma peau est lisse », soufflez, « bien lisse », relaxation en soufflant lentement.

 

  Vous prenez conscience de tous vos muscles, depuis le crâne jusqu’aux orteils des plus petits aux plus grands, vous imaginez un rayon de soleil au-dessus de votre tête, vous l’inspirez par les narines, tête en arrière, puis doucement en soufflant vous diffusez sa chaleur sur les muscles en exprimant : « tous mes muscles sont chauds », soufflez, « bien chauds », détente musculaire en soufflant.

 

  Vous contemplez vos os du crâne aux phalanges inférieurs, visualisez-vous sous une chute d’eau venant des rochers, inspirez la, montez les bras pour l’accueillir et doucement en soufflant, posez-la sur le crâne en la sentant couler lentement sur tous vos os, soufflez avec la pensée : « tous mes os se détendent très lentement ». Soufflez 2 fois.

 

  Vous contemplez vos organes, le cerveau dans sa totalité, les organes du cou, du thorax, de l’abdomen, imaginez un beau ciel étoilé, vous l’inspirez profondément par les narines en montant les bras puis en soufflant, vous posez les mains sur la tête, le thorax, l’abdomen avec la pensée : « tous mes organes se libèrent de toutes pressions et tensions inutiles ». Soufflez lentement 3 fois.

 

  Vous portez un regard sur la totalité du corps, en inspirant vous montez les bras pour accueillir un grand soleil puis vous le formez en soufflant autour de votre corps, avec « la pensée : « tout mon corps est relâché, relaxé, détendu et le restera quotidiennement, quoi qu’il arrive et en toutes circonstances. » Bras le long du corps, vous soufflez en bougeant le corps, en vous étirant doucement, en baillant et en ouvrant les yeux vous portez sur vous-même un regard plein d’admiration.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

Contrôler le surpoids avec la Sophrologie

Posté le 16/06/2014

  Qu’il soit d’origine alimentaire, mentale, médicamenteuse, médicale ou génétique, le surpoids devient très vite une source d’ennuis physiques, de privation, de dégoût de sa personne, d’isolement, etc. Pour éviter tous ces problèmes qui stressent et pourrissent la vie, il faut d’abord s’accepter tel que l’on est, c’est-à-dire avec son corps et dans son corps, et décider ensuite de programmer sa transformation positive en élaborant un protocole de gestion du surpoids, dans lequel il y a en priorité une technique de gestion du stress afin d’éliminer toutes les angoisses, les émotions, les peurs des kilos en trop, et qui aidera à mieux appliquer le régime alimentaire et à mieux prendre soin de son corps.

 

  Cette technique est basée sur le relâchement du corps afin de le libérer des tensions inutiles, de la prise de conscience du cerveau qui se libère de toutes pressions négatives.

 

  Technique

 

  Debout, les bras le long du corps, les pieds bien posés bien à plat pour un bon ancrage à la terre, les talons sont réunis, l’avant des pieds écartés, tête droite, vous posez les mains jointes sur l’abdomen.

 

  En vous visualisant dans un lieu agréable, la nature par exemple, lieu d’énergies positives, vous fermez les yeux en contemplant votre corps, vous inspirez et expirez profondément par le ventre trois fois puis vous vous asseyez confortablement, fessiers au fond de la chaise, dos bien adossé, les mains posées bien à plat sur les cuisses.

 

  Vous allez maintenant détendre tout votre corps depuis la tête jusqu’aux orteils. Portez toute votre attention sur le demi-corps supérieur en visualisant chaque segment et en le touchant avec les deux mains : la tête, le crâne et le visage, le cou, la gorge et la nuque, vos épaules jusqu’aux doigts, main gauche touchant l’épaule droite jusqu’aux doigts et main droite touche l’épaule gauche, frottez le dos contre la chaise, passez les mains sur le thorax puis avec les mains posées à la taille, vous inspirez doucement par les narines en gonflant le thorax, 5 secondes de rétention puis vous soufflez lentement par la bouche en dégonflant afin de diffuser une agréable sensation de bien-être dans le demi-corps supérieur avec la pensée : « tout mon demi-corps se libère de toutes tensions ». Recommencez deux fois.

 

  Contemplez le demi-corps inférieur en touchant avec les mains, le diaphragme, les hanches, serrez et desserrez les fessiers, passez les mains sur l’abdomen, touchez les membres inférieurs des cuisses jusqu’aux orteils puis avec les mains posées sur le ventre, vous inspirez profondément par les narines en gonflant l’abdomen, 5 secondes de rétention puis vous soufflez lentement en rentrant l’abdomen avec la pensée : « tout mon demi-corps inférieur se libère de toutes tensions ». Recommencez 2 fois.

 

  Concentration sur tout le corps. Installez-vous sur le bord de la chaise, pensez à tout votre corps, les mains derrière la nuque, inspirez la tête en arrière, 5 secondes de visualisation du corps, soufflez lentement en vous projetant en avant, les bras retombent entre les jambes avec la pensée : « tout mon corps est bien relâché et san tension. » A refaire 2 fois.

 

  Vous vous redressez et vous vous installez au fond de la chaise en continuant à souffler lentement pour conforter cette détente, mains posées sur les cuisses.

 

  En portant un regard sur vous, vous pouvez vous contempler transformé, votre corps totalement changé, appréciez cette transformation tant physique que mentale puis terminez la séance avec cette agréable pensée : « moi, prénommez-vous, j’ai confiance en moi et je réussirai totalement mon programme car j’en ai les capacités. »

 

  Bougez les orteils, tout le corps en vous étirant, baillez profondément, ouvrez les yeux en portant sur vous un regard riche d’espoir, un regard enthousiaste, optimiste pour votre réussite.

 

Téléchargez cette séance de Sophrologie en mp3 :

 

Une formation pour tous

Posté le 12/06/2014

  Le but de toute formation est de permettre à ceux qui veulent la suivre, d’avoir tous les éléments essentiels afin de pouvoir s’en servir, soit pour soi, soit comme outil de travail.

 

 Beaucoup d’entre vous se posent la question suivante concernant la Sophrologie : comment peut-on faire une formation de Praticien en 5 jours complets alors que d’autres écoles la proposent sur 1 an voire sur 2 ans (mais attention : avec un nombre d’heures étalées à raison d’une fois par mois ou tous les 2 mois !) Ce qui inquiète certains, c’est le contenu du programme. Rassurez-vous, nous avons fait l’expérience avec certains stagiaires qui sont surpris de voir qu’il n’y a pas de grande différence. La seule est que dans cette formation, je programme l’essentiel qui vous permettra d’utiliser vos compétences en cabinet ou autres, autrement dit, au lieu de vous donner beaucoup de lectures personnelles, de recherches à faire vous-même, et d’attendre un an ou deux pour exercer en tant que Praticien en Sophrologie, j’ai préféré au regard de ma longue expérience en cabinet et entreprises (15 ans) vous donner tous les outils de la Sophrologie que l’on utilise pendant notre exercice en tant que Sophrologue car je persiste à dire que les trois quarts de nos longues études ne sont jamais utilisées avec un client au cabinet ou autres, sinon le client en a vite assez car ce qu’il veut, c’est se sentir mieux, surtout qu’il vient pour cela. Le contenu de la formation comprend tout ce qu’il faut pour exercer assez rapidement en tant que Praticien et sans aucune crainte.

 

 Je n’ai pas la prétention de former en 5 jours des formateurs mais uniquement des Praticiens qui ne seront pas obligés d’aller chercher, acheter, des livres valant une fortune pour se perfectionner s’ils souhaitent utiliser la Sophrologie avec d’autres personnes. La Sophrologie se veut une méthode simple et applicable à tous et par tous alors pourquoi vouloir la compliquer et inventer ce qui n’existe pas ?

 

 J’ai formé des Praticiens à notre école et ces derniers se sont installés, fiers de leurs compétences, de ce qu’ils ont appris, sans avoir été obligés de dépenser une fortune. Voilà mon but : aider ceux qui veulent exercer en tant que Praticiens, en suivant une formation dont le coût est à leur portée. Dans ce moment de crise, beaucoup souhaitent exercer une profession mais n’ont pas toujours les moyens pour se former à leur projet.

 

 Bon courage à tous !

 

Maryse PETAPERMAL

Mieux vivre un échec grâce à la Sophrologie

Posté le 24/05/2014

  L’échec, quel qu’il soit, installe en nous un sentiment d’angoisse du futur, une peur de recommencer pour ne pas être déçu et bien d’autres sentiments qui nous empêchent d’avancer positivement. On a le droit d’échouer, l’être n’est pas obligatoirement toujours le meilleur, il a le droit d’avoir ses faiblesses. Mais encore, faut-il rebondir. Quelque soit la forme de notre échec, nous devons l’accepter et chercher à éviter tout ce qui fera que nous recommencerons.

 

  Une méthode facile et agréable à appliquer :

 

 Décidez une fois pour toute que l’erreur est une humaine, que vous ne devez pas vous culpabiliser d’avoir échoué. Quand vous êtes prêt, vous visualisez votre échec en vous posant certaines questions.

 

  Question : qui suis-je moi, en portant la main sur le thorax, comme si vous ne vous connaissiez pas. Fermez les yeux, cherchez à vous connaitre intérieurement, vos faiblesses, vos atouts, vos désirs, etc. Les avez-vous vraiment utilisés ?

 

  Réponse : je suis moi, prénommez-vous, avec mes qualités et mes défauts, « je me découvre ».

 

  Question : où suis- je moi, en ce moment de ma vie, essayez de chercher mentalement le vécu de vos émotions après l’échec.

 

  Réponse : je suis sensible, émotif, je doute, je ne crois plus en rien, je vis totalement avec cet échec qui me complique la vie. « Je me conquiers ».

 

  Question : où vais-je moi, dans mon futur proche, visualisez-vous dans les jours et les mois à venir.

 

  Réponse : je vais à la recherche de ma transformation mentale et physique.

 

  Puis après ces réflexions, mettez-vous debout, soufflez en faisant une flexion de vos genoux, le corps mou, la tête vers le bas, pendant 5 sec en soufflant et en pensant à ce qui est responsable de  vos échecs, voire les personnes qui y ont contribuées.

 

  Debout,  mains sur le crâne en contact avec le cerveau, inspirez profondément par les narines, en visualisant dans le cerveau, toutes les pressions négatives, puis soufflez lentement en massant le crâne pour libérer le cerveau.

 

  Mains sur le cœur, puis sur les côtes, inspirez en accueillant toutes les tensions envoyées par les pressions du cerveau, 5 secondes de visualisation du cœur et des poumons, puis soufflez lentement.

 

  Mains sur l’abdomen, en inspirant, accueillez tous les nœuds inutiles qui nouent les intestins et en soufflant, appuyez sur le pubis pour vous libérer.

 

  Pause vous permettant de vous visualiser enfin libéré des chaines du stress de l’échec.

 

  Portez votre regard sur vous dans le futur, percevez-vous épanoui, harmonieux, programmez à nouveau des projets qui vous tiennent à cœur (retrouver vos énergies, prendre soin de vous, recommençant à croire en vous, créant des projets futurs).

 

  Debout, inspirez, montez les bras en forme de V (victoire) puis en soufflant, posez les mains sur la tête en pensant « confiance en moi », sur le cœur « harmonie, joie en moi » et sur le pubis « réussite totale de tout que je ferai. »

 

  Terminez en vous étirant, en ouvrant les yeux, portez sur vous un regard d’amour et d’espérances positives.

 

  En plus rapide et plusieurs fois dans la semaine :

 

  A chaque fois que vous doutez de vous, inspirez en montant les bras avec ces doutes qui vous pèsent, ressentez vos bras lourds, très lourds, puis soufflez bien fort en les relâchant et en secouant les mains, avec la vivance que vous vous débarrassez de tout ce qui est inutile pour vous. A recommencer deux fois de suite, soit au total 3 respirations de rejet.

 

  Immédiatement après, portez votre regard sur vos pieds en vous imaginant debout sur un cratère, que sa lave chaude, trop chaude, vous propulse vers le haut, inspirez tête et corps vers le bas puis en vous touchant des pieds à la tête, tout en soufflant très lentement, remontez le corps et pensez « je suis mes énergies positives et le resterai quoi qu’il arrive. » Soufflez lentement.

 

  Répétez 3 fois par jour. 3 respirations profondes :

 

  Le matin avant de commencer la journée, le midi après le repas, le soir avant le coucher.

 

 En inspirant, montez les bras en V (victoire), contemplez-vous dans tout ce que vous faites, soufflez en vous encerclant avec la pensée « je suis mes puissances, mes forces, mes énergies et je réussirai totalement ce que je fais car je crois en moi. »

La Sophrologie pour mieux dormir

Posté le 22/05/2014

  Mieux dormir avec la Sophrologie

 

  Il est important de passer une nuit agréable avec un bon sommeil, de façon à se réveiller de bonne humeur, relaxé, le corps bien détendu pour commencer et vivre agréablement sa journée. Trop souvent, les rêves voire les cauchemars nous installent dans un stress quotidien, avec des peurs, des angoisses, surtout si notre rêve n’a pas été très agréable.

 

  Après avoir terminé toute votre journée avec le train-train quotidien (vie professionnelle, vie familiale, une fois que vous avez terminé votre rôle maternel, car souvent les mères disent être fatiguées en allant au lit) vous allez penser « MOI » et exprimer mentalement « je vais prendre soin de mon être ». Cette phrase vous oblige à vous recentrer sur vous. Je propose toujours ce moment à soi dans la salle de bain, c’est le lieu où l’on peut être tranquille, sans bruit et surtout sans être dérangé.

 

  Contemplez votre visage dans le miroir, en le touchant afin de déceler les fatigues de la journée, puis avec les yeux fermés, parcourez de vos mains tout votre corps en suivant le schéma corporel jusqu’aux pieds, mettez à votre portée une musique très douce puis prenez une douche en faisant couler l’eau sur le visage en soufflant lentement et en pensant « je me libère de mes tensions ». Continuez en faisant la même chose sur la nuque avec l’eau qui descend le long de la colonne dorsale sur chaque épaule, l’eau coule sur le bras jusqu’à la main, sur la gorge jusqu’au pubis en passant par le thorax et l’abdomen, sur les fessiers puis l’arrière des membres inférieurs, sur le pubis et l’avant des membres inférieurs, en répétant à chaque fois la phrase « je me libère de mes tensions ». Après, vous continuez votre bain et pendant le rinçage, toujours avec l’eau qui part du visage en suivant le trajet corporel, vous pensez en arrivant aux pieds « tout mon corps est dénoué de toute tension inutile ». Épongez-vous sans vous essuyer trop fort.

 

  Au lit, prenez une boisson tiède que vous buvez lentement, puis allongé sur le dos, yeux fermés, bras le long du corps pensez à votre nuit de sommeil, vivez-la très agréable puis faites 5 respirations profondes : inspiration profonde en vous contemplant « je suis calme ». Comptez 5 secondes, expiration lente « je suis totalement calme ». Recommencez 4 fois avec les mots « relâché, détendu, relaxé et la 5ème fois avec la phrase « tout mon cerveau est tranquille »,  ma nuit sera très agréable, mon sommeil harmonieux. Vous soufflez 2 fois lentement, vous pouvez rester au lit en recommençant 5 respirations jusqu’au sommeil.

 

  Autre astuce pour mieux dormir

 

 Juste avant d’aller au lit, lavez-vous les mains, épongez-les, frottez l’une contre l’autre puis massez le crâne en soufflant 2 ou 3 fois avec le pensée « je libère tout mon cerveau de ses pressions inutiles ». Vous posez les 2 mains sur le cœur, vous essayez d’être à l’écoute de ses battements puis vous soufflez lentement 3 fois en pensant « bat tranquillement, mon cœur bat calmement, mon cœur bat agréablement ». Vous posez les mains sur l’abdomen, vous contemplez vos intestins puis en appuyant sur l’abdomen, vous soufflez lentement en pensant « tous mes intestins sont bien dénoués. » Vous mettez les bras long du corps, vous portez votre attention sur un beau ciel étoilé, vous inspirez pour aller le cherche puis soufflant lentement, vous déposez sur la tête en pensant « chaque étoile illumine chacun de mes neurones. » Soufflez lentement, ouvrez les yeux.

 

  Pendant le sommeil, en cas de réveil

 

  Afin de donner au cerveau une sensation de se rendormir, buvez quelques gorgées d’eau, changez de position, sur le côté, frottez vos 2 mains, massez le crâne depuis la nuque jusqu’au front puis posez une main sur un côté de la tête, l’autre sur un côté du corps, visualisez-vous paisible, tranquille, relaxé, inspirez profondément en accueillant ces états puis soufflez lentement en les nommant mentalement « je suis paisible, tranquille et relaxé pour continuer ma nuit. » Recommencez cette action autant de fois que vous le souhaitez sans trop bouger le corps. Vous pouvez faire cet exercice en posture sur le dos avec les mains sur l’abdomen, donc 10 fois ou encore couché sur le ventre avec les bras collés aux cuisses. Évitez de lire car vous remettez le cerveau en activité.

Lire la suite »

Programmer positivement sa journée

Posté le 12/05/2014

  Ces quelques conseils nous aideront à rester positifs et en pleine forme. Les personnes qui me consultent les mettent en pratique et sont très satisfaites.

 

  Nous passons souvent des nuits agitées, suite aux rêves, ou encore manque de sommeil et bien d’autres raisons. C’est pour cette raison, qu’il faut être en pleine forme pendant la journée, afin de bien la réussir.

 

  Dès le réveil, « au saut du lit »

 

  Quelques étirements s’avèrent importants :

  Debout, yeux fermés, concentrez-vous sur votre votre corps en le contemplant de la tête aux pieds lentement. Bras tendus vers le haut :

 

  – Étirez vous en amenant le corps et les bras en arrière, sur le côté gauche, sur le côté droit, vers le plafond, puis basculez tout le corps en avant en soufflant lentement, comme si le corps était tout mou, et pensez « je délie tous les nœuds de mon corps » (à recommencer 2 fois)

 

  – Puis le corps bien droit, vous faites 3 respirations profondes :

 

  Inspiration douce par le nez, en montant les bras, et en pensant « mon corps »

 

  Expiration lente par la bouche en descendant les bras, et en pensant « est relâché »

 

  Vous recommencez 2 fois avec les mots « relaxé » « détendu ». Attendre quelques secondes, puis ouvrez les yeux.

 

  Avant de commencer la journée :

 

  Avec les yeux fermés, concentrez-vous sur tout ce que vous aurez à faire, ou encore sur le maximum. Essayez de vous voir en pleine activité, quelque soit le programme, puis visualisez un beau soleil dans lequel vous êtes installé, fixez-le « il brille pour vous, c’est votre soleil », imaginez ses rayons, nommez-les mentalement « paix, tranquillité, harmonie, détente ».

 

  Inspirez en montant les bras pour accueillir votre soleil, puis en soufflant doucement formez le autour de votre corps en exprimant :

 

  Je suis mon soleil, et mes rayons brilleront en moi, toute la journée, jusqu’au soir. Attendre quelques secondes, puis ouvrez les yeux.

 

  Durant la journée, faites quelques expires conscients :

 

  Yeux fermés, concentrez-vous sur votre mental, sur votre corps, puis faites 3 expires « en soufflant » sans prendre d’air (sans inspirer) et pensant « je me libère de toutes pressions mentales et de toutes tensions physiques.

 

  Vous terminez par un inspire conscient par le nez , en pensant « bien-être total » puis soufflez très lentement pour le diffuser dans tout le corps.

Lire la suite »