Cours Gratuits

Cours gratuits

 

  Nous sommes heureux de vous proposer gratuitement les 2 premiers cours de notre formation de Praticien !

 

  Vous souhaitant un bel et agréable apprentissage,

 

Le CFFS

 

  1. Présentation de la formation et de la formatrice

 

 

  Cette formation est à la fois théorique et pratique car elle doit répondre aux besoins et attentes du Praticien mais également à ceux de ses clients ou élèves.

 

  Le Praticien transmet un savoir Psycho-Corporel authentique car il a vécu un enseignement théorique efficace et une application des techniques de base en Sophrologie. Il peut alors proposer aux autres la méthode dans toute son application : « théorique et pratique ».

 

  Enseignement théorique

 

  – Maîtriser totalement l’étude de la Sophrologie, son historique, sa définition, ses bienfaits.

  – Connaître les différents champs d’application.

 

  Enseignement pratique

 

  – Acquérir les techniques de base les plus utilisées.

  – Savoir comprendre leur définition.

  – Appliquer le protocole adapté à chaque cas et avec les groupes.

 

  Le but final est d’être un Praticien compétent dans son métier, cabinet  ou autres, et d’être capable de répondre aux attentes des clients.

 

  – Pour répondre à l’aspiration au mieux-être, au mieux-vivre, à une nouvelle manière d’exister.

 

 – Pour permettre de déboucher sur un nouveau regard sur la vie, plus riche, plus ouvert, générateur d’espoir et de projet.

 

  Présentation de la formatrice

 

  Maryse PETAPERMAL est Master-Spécialiste en Sophrologie Caycédienne, Relaxologue, et a complété son cursus par différentes formation en thérapies de bien-être.

 

  Après avoir formé les Médecins-Gynécologues et les sages-femmes de l’hôpital de Yaoundé au Cameroun pendant 2 ans (1999 et 2000) et travaillé en libéral à son cabinet, elle est revenue en France où elle s’est installée en tant que Sophrologue et Formatrice. Elle a créé son cabinet en janvier 2001, exerce comme Sophrologue dans différentes entreprises, dans les domaines médical, social et professionnel.

 

  Depuis environ 5 ans, Maryse se consacre à la formation de Praticien en Sophrologie qui est le certificat obligatoire pour exercer, et la mets totalement à la disposition de toutes celles et ceux qui ont envie d’en faire un métier pour les aider à accomplir leur projet.

 

  2. Qu’est-ce que la Sophrologie ?

 

 

  La Sophrologie est le développement harmonieux de la conscience qui permet d’emmener la personne à se prendre en charge et à devenir actrice de son existence. Cette méthode se compose de plusieurs techniques de relaxation permettant à chacun d’apprendre à mieux gérer son stress afin d’éliminer toute forme d’angoisses, d’émotions, et de se programmer positivement pour le futur.

 

  Qu’est-ce que la conscience ?

 

  La conscience est en nous-mêmes, elle « est » nous-mêmes. Il nous arrive parfois de demander « as-tu conscience de ce que tu fais ? », ce qui en d’autres termes signifie « es-tu capable de penser à ce que tu es en train de faire ? ». Nous réagissons souvent aux événements de façon automatique et sans vraiment penser aux conséquences de nos comportements, sur un coup de tête et sans prendre le temps de réfléchir. Et la Sophrologie va nous apprendre à penser avant d’agir et à mieux nous connaître.

 

  La Sophrologie est-elle uniquement une technique de relaxation ?

 

  La Sophrologie n’est pas seulement une technique de relaxation, bien qu’elle soit composée de plusieurs techniques de relaxation. C’est avant tout une thérapie de gestion de stress, un outil de bien-être mental et physique.

 

  La Sophrologie va apprendre au pratiquant à se libérer de son stress et à reprendre totalement en lui, à harmoniser physiquement et mentalement sa vie pour vivre mieux.

 

  Peut-on pratiquer la Sophrologie seul sur soi-même ?

 

  Le pratiquant devient autonome après un suivi auprès d’un Sophrologue. Ce dernier transmet le savoir que la personne appliquera sur elle-même. L’enseignement reçu est un moyen de prévention et d’éducation, une voie d’évolution et de développement personnel, parfois même une véritable philosophie de vie.

 

  La Sophrologie accompagne le pratiquant vers l’autonomie pour l’aider à devenir acteur de sa vie. Pour répondre à la question posée, c’est donc tout naturellement que la Sophrologie est effectivement praticable par soi-même sur soi-même. Simple et facile, ne nécessitant aucun pré requis, la Sophrologie est applicable par tous et à tous.

 

  La Sophrologie : moyen de prévention et d’éducation

 

  La Sophrologie n’est pas uniquement destinée à résoudre des problèmes, c’est également un moyen de prévention et d’éducation. Elle apprend à mieux gérer le stress pour prévenir ses conséquences négatives et mieux vivre.

 

  Ainsi, nous sommes des Sophrologues de la prévention et de l’éducation !

 

  La Sophrologie : une méthodologie pédagogique en 6 temps

 

  La Sophrologie est une méthodologie pédagogique en 6 temps :

 

  – Temps du vécu expérientiel

  – Temps de parole et d’échange en formation

  – Temps didactique (remise de fiches techniques)

  – Temps d’entraînement mutuel

  – Temps des entraînements personnels

  – Temps de conduite de séance.

 

  1. Temps de vécu expérentiel

 

  – Vivre une expérience par soi-même, se relaxer.

  – Positionner son sujet à vivre un phénomène.

  – Proposer l’induction (exemple : il est triste. Lui proposer une méthode pour l’égayer).

  – Expérience renouvelée par le client à son domicile : appropriation.

  – Amélioration de l’état du client au fur et à mesure de ses expériences journalières : résultat de la méthode formatrice.

  – Vécu expérientiel : expérience propre + celui vécu par le client.

 

  1. Temps de parole et d’échange en formation

 

  – Echange du vécu de la méthode.

  – Prise de conscience de certains phénomènes vécus :

 

  → Caractère universel – les mêmes sensations.

  → Caractère individuel → l’un peut se sentir léger, l’autre lourd, lourdeur, dégoût de tout → ralentissement psychomoteur.

  → Attribuer à autrui ses désirs profonds, ses craintes, ses joies… Projection.

  → Chercher à savoir comment vivent les autres en discutant permet l’échange mais aussi d’éviter la projection.

  → Eviter de se sentir obligé de faire quelque chose, c’est éviter la règle d’ampliation, d’obligation.

 

  1. Sophrothérapie

 

  – Donner quelque chose.

  – Apporter détente et soulagement.

  – Temps de verbalisation (comprendre).

  – Temps de restitution (accueillir).

 

  Exemple : le client restitue quelque chose par la parole du bien-être ressenti, produit par la verbalisation. Partage = différentes idées, différents avis de chacun.

 

  1. Temps didactique

 

  – Utilisé pour la remise des fiches techniques.

  – Description de la méthode = base, conception, indications.

  – Contre-indications.

  – Théorie & pratique.

 

  1. Temps des entraînements communs

 

  – Expérience en groupe.

  – Conducteur et pratiquants.

 

  1. Temps des entraînements personnels

 

  L’entraînement est renouvelé très souvent pour bien comprendre la méthode : loi de l’entraînement vivantiel très important en Sophrologie, mais éviter l’excès.

 

  1. Temps de conduite de séance

 

  Conduite par le formateur de la technique.

  Pratique thérapeutique : 1° méthode.

 

Interrogation

 

  1. Demande sur la présence du client chez le Sophrologue.
  2. Suivi médecin traitant surtout si le client est adressé par un médecin.
  3. Anamnèse du malade (histoire personnelle).

 

  1. Lecture du corps :

 

  – Formelle – moment clé quand on l’interroge ;

  – Informelle – moment clé quand il écoute.

 

  Thérapeutique

 

  Séance :

 

  – Équilibre vertical posture.

  – Base au sol.

  – Repérage des tensions.

  – Attitude corporelle.

  – Contrôle émotionnel.

  – En groupe, le thérapeute doit apporter une attention particulière aux plus fragiles.

 

  Tests respiratoires

 

  3 étages de respiration :

 

  – Partie inférieure : abdomen.

  – Partie supérieure : thorax.

  – Partie haute : cou (respiration dite du pélican, surtout chez l’obèse).

 

  Inspiration : on gonfle le ventre.

  Expiration : on rentre le ventre.

 

  Préférer l’expiration buccale permet de mieux contrôler le débit respiratoire.

 

  Inspiration nasale → rétention retient → expiration buccale = respiration.

  Exemple de respiration contrôlée : avec une mousse ou un oreiller sur le ventre, on fixe un point au plafond que l’on ramène à soi par l’expiration.

 

  Important : pas de Sophrologie en bradycardie (cœur ralenti) ou en psychose délirante (d’où l’importance de l’Anamnèse).

 

  Temps de parole ou dialogue post-sophronique. Il est nécessaire de découvrir son corps avant de faire une séance.

 

  Important : après une séance, pratiquez une Désorientation Temporelle Spatiale (DST). Exemple : on demande l’heure au client. Permet de savoir s’il est revenu à son état normal. Le soir : pas de desophronisation (car le client redevient dynamique).

 

  Activation intra-sophronique pour une détente durable.

 

  Pratique de la Sophronisation de Base

 

  Technique à connaître totalement car c’est l’ABC des techniques de Sophrologie.

 

  La méthode est simple et applicable à tous mais il faut maîtriser la langue Française car le client doit comprendre ce qu’on lui demande de faire.

 

  Pour bien comprendre l’importance de la Sophrologie nous allons retenir qu’elle est une méthode qui va nous permettre d’aller vers l’harmonie et la sérénité au sein de notre vie quotidienne.

 

  La Sophrologie utilise différents outils pour nous aider à atteindre nos objectifs :

 

  – La relaxation.

  – La respiration.

  – L’écoute de ses sensations corporelles.

  – La pensée positive.

  – La visualisation.

  – La méditation.

 

  La relaxation: détente physique amenant au relâchement des muscles.

 

  La respiration : inspiration nasale profonde suivie d’une expiration douce et lente.

 

  L’écoute de ses sensations corporelles : être attentif à chaque sensation corporelle, les vivre pleinement.

 

  La pensée positive : accueil de termes menant au bien-être (relâche, relaxe, détend etc.)

 

  La visualisation : vivre le segment en l’amenant à la conscience, le contempler.

 

  La méditation : avoir des pensées positives contribuant à la détente physique et mentale, l’apaisement.

 

  La Sophronisation Simple est la technique qui permet d’abaisser le niveau de vigilance et venir se placer dans le niveau SOPHRO-LIMINAL, c’est à dire dans la lâché puisé profond, presque au bord du sommeil.

 

  C’est le terpnos-logos (voix, phrases, mots conduits par le Sophrologue). La Dé sophronisation est le retour progressif au niveau de vigilance habituel de la CS. C’est un moment important à ne pas négliger, à ne pas précipiter. On s’étire, on baille et quand on le désire on ouvre les yeux pour porter sur nous, sur le monde le regard nouveau de la première fois.

 

  Indications : c’est la technique incontournable pour commencer le Processus sophrologique. Elle installe le client dès son application dans un état de mieux être. Pour tous ceux qui veulent se détendre, qui sont en déprime, qui sont tendus dans leur vie quotidienne.

 

  3. Historique de la Sophrologie

 

 

  De 1960 à nos jours :

 

  Le terme SOPHROLOGIE vient du MOT GREC :

 

  – SOS : Equilibre, Harmonie, Santé.

  – PHREN : Conscience, Psyché.

  – LOGOS : Science, Discours.

 

  Le mot SOPHROLOGIE a été créé en 1960 par le Docteur Alfonso Caycédo – Médecin Neuropsychiatre.

 

  Cette méthode permet aux clients de prendre conscience de leurs états et de les rendre acteurs dans leurs traitements.

 

  1960/1970 – La Sophrologie se structure en 3 degrés

 

  – 1er degré : Améliore la concentration et la perception de son corps.

  – 2ème degré : Renforce l’image de Soi.

  – 3ème degré : Initie à la Méditation.

 

  Le mélange des trois en une seule méthode, rend la Sophrologie complète et efficace.

 

  1970/1980 : La Sophrologie se mondialise. Méthode efficace, elle est reconnue pour ses bienfaits dans le monde médical occidental, et en 1970 un congrès réunissant 42 pays, et sera intitulé « Sophrologie occidentale et orientale ».

 

  1972 : Premier congrès de la Sophrologie en France à l’hôpital de la Salpêtrière.

 

  1974 : Ouverture de la Sophrologie au grand public.

 

  1977 : Naissance de la Sophrologie sociale.

 

  La formation se démocratise, et les Sophrologues ne sont plus obligatoirement issus du médical. La Sophrologie devient une discipline préventive.

 

  1980/1988 : Emancipation de la Sophrologie.

 

  La Sophrologie sociale prend de plus en plus d’essor dans le développement de la personne. Elle confirme sa place dans la  prophylaxie (prévention, promotion de la santé). Elle va conquérir le monde sportif car elle s’avère très efficace dans la préparation mentale.

 

  1988 à nos jours : La Sophrologie se développe. Elle se propage et se découvre sans cesse de nouvelles utilisations.

 

  La Sophrologie est utilisée par des sophrologues sociaux, de la prévention et de l’éducation, des médecins.

 

  Elle se pratique partout, dans tous les milieux (cabinet, salle de sport, salon de bien-être, entreprise, hôpital, école).

 

  Elle a aujourd’hui 53 ans, son efficacité est reconnue, elle est rentrée dans le quotidien de nombreuses personnes.

 

Suite des cours…

 

 

  Continuez votre apprentissage !

 

  2 possibilités s’offrent à vous : la formation présentielle (voir le calendrier des formations) ou en ligne avec le E-Learning (cliquez sur l’image ci-dessous).