fbpx

Préparer ses examens en toute confiance : méthode douce et rassurante

  Mes premières expériences de gestion du stress aux examens ont commencé pour moi-même, quand je passais le Master-Spécialiste. Le jour de l’examen, certains collègues faisaient le va-et-vient, avec leur cahier de cours pour réviser, moi j’admirais le beau paysage d’Andorre. Un collègue était étonné et m’a posée la question suivante : Maryse, tu ne révises pas ? Et j’ai répondu non, car j’ai confiance en moi et je crois en mes capacités de réussir cet examen. Puis j’ai rajouté : c’est ce que nous apprends la Sophrologie.

 

  Ma réponse s’est justifiée quelques jours plus tard. J’ai renouvelé mes conseils avec mes enfant : en médecine, en biologie et en droit, et le résultat très satisfaisait m’a conduit à renouveler l’expérience à mon cabinet depuis 12 ans.

 

  Ce protocole que je propose concerne tous ceux qui préparent des examens et des concours. Il demande un entrainement hebdomadaire durant au moins 3 mois avant l’examen, car depuis ce moment-là, les personnes concernées commencent à paniquer en pensant au mot échec.

 

  Après l’anamnèse, je fais pratiquer quelques expires conscients concentrés sur le mot « échec » et surtout en visualisant le cerveau, car c’est là que tout se passe. Puis j’établis le protocole de préparation « cabinet et maison », si nous sommes d’accords à poursuivre, je rappelle que les mots « peur et échec » ne font plus partie de notre discours.

 

  Je prévois 3 étapes :

 

  A. GESTION DES REVISIONS

 

  Afin de faciliter la compréhension et la mémorisation, il faut d’abord libérer son esprit de toutes préoccupations inutiles, à effectuer une baisse des tensions affectives et physiques. Pour cela, je propose la pratique d’une technique de 20 minutes accompagnée de 5 respirations pendant lesquelles son attention est fixée sur l’expire qui permet d’évacuer toutes les tensions qui bloquent les poumons avec cette phrase « je me libère de toutes pressions et tensions inutiles ». Sitôt après, il est évoqué une idée en relation avec le travail, se voir dans son bureau avec toutes les fiches de révision, les voir très faciles à lire, à comprendre, tout en s’imaginant déjà après le concours.

 

  B. GESTION DU STRESS

 

  Un relâchement du corps est important, donc pratique de la sophronisation de base, segment/segment, suivi d’un S.D.N. (SophroDéplacement du Négatif sur les trois segments corporels qui génèrent le plus de tensions : TÊTE, THORAX, ABDOMEN, elle permet de se libérer de tout le négatif dû aux termes « examens, concours »).

 

  C. GESTION DE L’EXAMEN

 

  Quinze jours avant l’examen, on pratique la SAP, SophroAcceptationProgressive de la réussite, et la SDN qui permet d’évacuer les pressions de l’approche de l’examen. Le jour de l’examen, et dans la salle, pendant l’examen quelques expires conscients sont conseillés.

 

  La Sophrologie étant une excellente méthode de gestion du stress, elle permet aux jeunes qui passent des examens, de limiter les dégâts du stress (maux de ventre, insomnies, angoisses, blocages alimentaires, agressivité) et surtout d’être plus sereins le jour de l’examen.

 

  Le jour J, la confiance en soi, la joie de la réussite sont les clés d’une motivation d’un examen réussi.

Vous pourriez aussi aimer...